Direction Informatique

Mars/Avril 2013

Direction informatique | technologies de l'information, TI, communications, stratégies

Issue link: http://epubs.itworldcanada.com/i/120976

Contents of this Issue

Navigation

Page 11 of 22

Jean-Fran��ois Ferland :::: dossier :::: S��curit�� de l���information : L���importance du r��veil des organisations L a quantit�� et l���importance de l���information num��rique progressent dans les organisations, mais les menaces envers celle-ci ��voluent plus rapidement. Se soucie-t-on assez de la s��curit�� de l���information? Vu le caract��re essentiel des donn��es dans un contexte d���affaires, les organisations qu��b��coises doivent se pr��occuper plus que jamais de la s��curit�� de l���information. Or, il reste encore du chemin �� parcourir. Non seulement des organisations n���appliquent pas la s��curit�� de base de fa��on optimale ou n���ont pas de politique officielle, mais elles n���adaptent pas leurs pratiques aux nouveaux enjeux tels que les menaces persistantes avanc��es, les logiciels malveillants cibl��s et l���ing��nierie sociale. 12 Michel Cusin, de la firme Cusin S��curit�� �� Qu��bec, constate que la s��curit�� de l���information n���occupe pas encore la place qu���elle devrait prendre dans les organisations. ����C���est un mal n��cessaire, un centre de co��t, quelque chose de secondaire tant et aussi longtemps que quelque chose de grave n���est pas arriv��. Tout le monde en parle, tous ont un pare-feu et un antivirus et disent avoir une politique de s��curit��, mais nous sommes dix ans en arri��re sur ceux qui attaquent. Les gens ont encore le m��me discours qu����� l�����poque, mais le paysage a chang��.������ ����Les grandes organisations au Qu��bec sont bien organis��es ou le sont de mieux en mieux, observe Michel Boutin, de la firme In Fidem �� Montr��al. La situation est plus nuanc��e du c��t�� des entreprises de moyenne taille, alors qu���on manque de personnel et que la sensibilisation de la direction n���est pas ��lev��e. La plupart des petites entreprises sont plut��t vuln��rables, se sentent moins vis��es et manquent de moyens. �� Dave Martin, le vice-pr��sident et responsable de la s��curit�� chez le fournisseur technologique EMC, si��ge au conseil Security for Business Innovation Council qui est compos�� de responsables de la s��curit�� de l���information au sein de grandes organisations mondiales. Depuis trois ans il observe que les organisations sont plus dispos��es �� discuter��de ce qu���elles devraient faire et semblent poser des gestes tangibles. ����Toutes n���ont pas atteint les m��mes niveaux de s��curit��, Mars/Avril 2013 - Directioninformatique.com

Articles in this issue

Links on this page

Archives of this issue

view archives of Direction Informatique - Mars/Avril 2013